mercredi 23 août 2017

Actu — vendredi 11 septembre, 2015 à 10:13 — 20 Commentaires

Ecole formation sol

NOS ECOLES PARTENAIRES

Air France a le SNPL, dommage pour elle…

Le SNPL est il une entrave au développement d’Air France ? Ça y ressemble en tout cas !, un article de PNC Contact, hôtesse de l’air et steward
galons pilote

Vestes pilotes © DR

Le SNPL souhaite voir Air France couler rapidement ou son bureau est totalement déconnecté de la réalité économique du transport aérien européen ! Imaginez que, plutôt que de donner une ligne a Transavia, il a préféré que cette ligne ne soit pas exploitée par une compagnie du groupe et jeté en pâture aux low-costs.

Air France est déficitaire sur la ligne CDG – Vérone et va donc la fermer. Transavia, avec des couts inférieurs à ceux d’Air France était partante pour la reprendre et donc la garder dans l’escarcelle du groupe. Et bien le SNPL a refusé que Transavia exploite cette ligne au nom des accords sur le périmètre d’activité d’Air France ! Autant dire qu’easyJet, Vueling, Ryanair et d’autres sont déjà sur les starting block pour reprendre le flambeau à partir d’Orly dès le 1er octobre.

Depuis quand des employés, même avec un statut de cadre de maitrise, se mêlent ils de la politique commerciale et de la stratégie industrielle d’une entreprise ? C’est à pleurer, surtout qu’avec cette position « jusqu’au-boutiste » le SNPL risque fort de contraindre la direction à mettre en place une réduction de flotte et supprimer 3000 emplois par des licenciements secs… Il reste l’espoir que le conseil du syndicat soit moins entêté que son bureau et oblige ce dernier à sortir de la crise et accepter d’accroitre la productivité des pilotes.

Le syndicat batave des pilotes de KLM s’étonne de la position du SNPL qui, selon eux, va privilégier le développement de KLM et non celui d’Air France, à pleurer on vous dit…

École hôtesse de l'air

NOS ÉCOLES PARTENAIRES

20 Commentaires

  1. Gerard groi dit :

    La comm de la direction fonctionne parfaitement..
    Je m’explique: il y a besoin de locensier à air france, mais ni la direction ni le gouvernement ne peuvent porter cette responsablilité, une solution?
    Faire des propositions innaceptables aux pilotes et dire que comme ils ne veulent pas signer, CQFD ce sont eux les responsables…..
    Un point de vue qui vaut ce qu’il vaut.

    De plus si licensiment il doit y avoir, c’est cette année… Car dans 2 ans il y aura les présidentielles et d’ici un an il sera trop tard pour le gouvernement d’accepter des licensiments.

    Le plus paradoxal c’est que pour développer air france il faut baisser les couts et donc REFORMER cette ancienne entreprise d’état qui n’est toujours pas réformée, et que cela passera par des dilinutions d’effectifs, pour tout le monde…

  2. Christophe dit :

    Attention quand même à tempérer vos propos !
    Je suis tout à fait d’accord pour fustiger l’attitude su SNPL mais n’oublions pas non plus que la direction signe des accords (de périmètre entre autres) et qu’elle a la sale habitude de les « oublier » alors que l’encre n’est même pas sèche…
    Je rêve d’un monde idéal où la direction s’excuserait de ne pas respecter un accord et proposerait une contrepartie pour l’emploi, et où les syndicats répondraient en disant qu’ils comprennent et que seul le développement de l’entreprise prime… Un rêve comme je disais !!!

Laisser un commentaire

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité