lundi 27 février 2017

PAX et M/D — mercredi 13 novembre, 2013 à 11:45

École hôtesse de l'air

NOS ÉCOLES PARTENAIRES

Drogues, alcool, stress…

savoir gérer les passagers, un article de PNC Contact, hôtesse de l’air et steward

CCA Théorie formation hôtesse de l’air

Cocaïne © Domaine Public

PASSAGERS SOUS L’EMPRISE DE L’ALCOOL

II est interdit d’embarquer un passager en état d’ivresse avancé à bord. Cependant, le PNC ne peut pas lui refuser l’accès à bord, il devra prévenir son CC (Chef de Cabine) qui préviendra le CDB (Commandant De Bord) qui prendra ou non la décision de l’embarquer.

IVRESSE :

A) 1ere phase

  • PAX euphorique, agité, perdant le contrôle de lui-même, parfois agressif.
  • Les yeux brillants
  • Volubile ou apathique
  • Haleine sentant l’alcool

Ne plus donner d’alcool, rester calme, garder son sang-froid, avoir de l’autorité et ne pas maîtriser.

B) 2eme phase

  • Phase de somnolence pendant laquelle le PAX peut vomir.

C) Coma éthylique

  • Perte de conscience prolongée due à l’ingestion massive d’alcool.
  • Mettre en PLS + LVA, annonce au P. A.,
  • Assistance médicale sol, à surveiller comme les comas.

DELIRIUM (sevrage alcoolique) :

  • Passager couvert de sueur, très agité, force considérable, en proie à des hallucinations (peut être très violent)

ACTIONS PNC :

  • Calmer, raisonner, autorité, ne pas maîtriser,
  • S’il faut le faire, se faire aider de passagers,
  • Lui donner à boire de l’eau ou alcool avec modération, pas de thé ou de café,
  • Annonce au P.A., appel médecin, prévenir le PNT, assistance médicale sol.

Détection et gestion des passagers sous l’emprise de l’alcool ou de drogues, ou ayant un comportement agressif, hystérique, ou pris de panique

PASSAGERS SOUS L’EMPRISE DE DROGUE

Suite à l’injection d’un dérivé de l’héroïne.

IMMEDIATEMENT APRES L’INJECTION :

  • PAX très euphorique
  • Sensation de plaisir intense
  • Pupilles contractées (myosis)

ACTIONS PNC :

  • Isoler, calmer, autorité si perturbe l’ordre en cabine, surveiller.

10 MINUTES APRES L’INJECTION :

  • Torpeur
  • Peau moite avec sueurs
  • Respiration lente avec pauses

Attention à l’overdose avec coma et l’arrêt respiratoire puis cardiaque.

ACTIONS PNC :

  • Stimuler le PAX
  • Éviter qu’il s’endorme
  • Commander de respirer
  • Annonce au P.A. + assistance sol
  • Prévenir le PNT
  • En cas d’arrêt respiratoire = bouche à bouche
  • En cas d’arrêt cardiaque = bouche à bouche + massage cardiaque (envisager un déroutement).

ETAT DE MANQUE :

  • PAX agité, agressif en proie à une vive anxiété
  • Regard hagard
  • Pupilles dilatées (mydriase)
  • Avec pouls et respiration rapide
  • Pouls rapide
  • Respiration haletante
  • Douleurs musculaires, crampes abdominales

ACTIONS PNC :

  • Calmer, isoler en cabine, donner à boire et à manger, pas de thé ni de café, ne pas donner d’alcool, annonce PA, assistance au sol.

CONDUITE GENERALE A TENIR POUR LES PAX AGITES :

  • Calmer, garder son sang-froid
  • Ne pas montrer de peur
  • Aucune menace ou répression
  • La persuasion peut et doit suffire
  • Apparaître comme un allié
  • Rester vigilant, informer le PNT

PASSAGERS AGRESSIF

Les conflits avec des passagers sont fréquents à bord. La règle d’or en la matière est de laisser s’exprimer le passager en lui prêtant la plus grande attention. Si un incident survient entre un PNC et un passager en cabine, la meilleure façon est de ne pas surenchérir dans la discussion et de changer d’interlocuteur (PNC plus gradé par exemple).

Dans le cas d’un passager agressif, il convient de ne pas rentrer dans son jeu et de faire immédiatement appel au PNC responsable qui avertira le CDB afin d’envisager son débarquement et/ou l’intervention des services de police à l’arrivée.

En vol: Surveiller discrètement le passager et informer le CDB. Éviter de lui servir des boissons alcoolisées. Sur avis du CDB un médecin pourra utiliser des tranquillisants.

PASSAGERS HYSTÉRIQUE OU PRIS DE PANIQUE

CONDUITE GENERALE A TENIR EN CAS DE CRISE D’HYSTERIE OU DE PANIQUE:

  • Calmer, garder son sang-froid
  • Tenter d’isoler le passager
  • Aucune menace ou répression
  • La persuasion peut et doit suffire
  • Rester vigilant, informer le PNT

Il existe deux types de panique :

  • La panique active, devient vite contagieuse
  • La panique passive, le passager est bloqué, immobile, sans réaction.

 PASSAGERS INDISCIPLINES

Les compagnies aériennes, connaissent une recrudescence de problèmes liés aux passagers indisciplinés. Les caractéristiques  de comportement de ce type de passager sont les suivantes :

  • Comportements présentant un risque pour le bon déroulement du vol
  • Refus d’accepter les règles de sécurités (particulièrement l’interdiction de fumer)
  • Mise en danger de la vie d’autrui
  • Gêne du travail des PNC
  • Altercations, conflits entre passagers, ou entre passagers et membres d’équipage de cabine.

Le passager sera informé qu’il s’expose à des sanctions.

Les membres d’équipage de cabine seront informés pendant les stages d’intégration de l’exploitant et lors de leur stage annuel de maintien des compétences des règlements mis en place par la  compagnie et les États pour juguler ce problème.

Un passager indiscipliné peut être défini comme un passager dont le comportement  présente un risque pour le bon déroulement du vol (Violences, non respect des consignes, agressivité….). Si un tel comportement est détecté avant le vol à l’enregistrement, en salle d’embarquement, en transit… la décision de refus d’embarquement sera prise par le chef d’escale (ou son représentant). La responsabilité du débarquement d’un passager indiscipliné est de la responsabilité du chef d’escale si au moins une porte de l’avion est ouverte et du CDB si toutes les portes de l’avion sont fermées.

En vol, la mise en danger de la vie d’autrui, tout comme la violation d’une interdiction de fumer sont sanctionnés par une amende.

Lorsque le PNC se trouve confronté à une situation conflictuelle il doit tenter de résoudre le problème, dédramatisé la situation et  le cas échéant éviter de servir de l’alcool au passager concerné. L’information d’une situation conflictuelle doit être remontée au CC (chef de cabine) qui si il l’estime, préviendra le PNT. Le PNT informé, se tient prêt à réagir selon l’évolution de la situation et n’intervient directement qu’en cas d’absolue nécessité.

 Ces informations ne sauraient être garanties comme étant à jour et ne peuvent remplacer les cours de CFS théorique fournis par une école hôtesse de l’air / steward ou ceux disponibles en suivant ce lien.

 

École hôtesse de l'air

NOS ÉCOLES PARTENAIRES

Les commentaires sont fermés.

Publicité
Agence Immobiliere
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité