jeudi 23 mars 2017

Secourisme — vendredi 16 décembre, 2011 à 13:19

Ecole formation sol

NOS ECOLES PARTENAIRES

Coma et troubles de la conscience

les differents comas, un article de PNC Contact, hôtesse de l’air et steward

Coma © DR

CCA Théorie formation hôtesse de l’air

II s’agit de perte de conscience prolongée, perte de la parole et des mouvements volontaires avec conservation de la vie végétative, les rythmes respiratoires et cardiaques sont généralement conservés.

SYMPTÔMES :

Malade complétement inconscient qui répond ou non aux excitations

  • auditives (l’appeler par son nom)
  • sensitives (le toucher, le pincer)
  • faire le tests de la déglutition (cuillère)

CIRCONSTANCES :

Choc crânien, coup de chaleur, méningite, tumeur cérébrale, diabète urémie, apoplexie cérébrale, Intoxication…

II existe plusieurs types de comas correspondant à des stades de gravité différents. Afin de permettre à correspondant du SAMU en liaison radio d’établir un diagnostic sur la profondeur du coma survenu chez l’un de vos passagers, vous devez lui communiquer les renseignements suivants :

  • Les réponses aux tests (auditifs, sensitifs, déglutition)
  • Le temps et la cause du coma
  • L’âge, le sexe
  • Le pouls et la tension
  • La couleur du visage et des mains
  • L’état des pupilles.

Coma stade 1

  • Réactions à la voix (obnubilation, grognements, monosyllabes)
  • Réactions à la douleur (bien adaptée, réaction au pincement rapide)

Coma stade 2

  • Aucune réaction à la voix
  • Réactions à la douleur inadaptées (grognements, grimaces)
  • Geste d’écartement retardé mal adapté

Coma stade 3 profond

  • Aucune réaction à la voix
  • Réactions à la  douleur juste ébauchées

Coma stade 4 dépassé

  • Toutes les réactions sont abolies.

ACTIONS PNC :

  • Contact radio
  • Assistance médicale au sol
  • Déroutement en Extrême Urgence

SI COMPLICATIONS :

  • Modification des pupilles (mydriase)
  • Ralentissement du pouls
  • Rigidité musculaire ou convulsions – hémiplégie
  • Sinon moins urgent donc pas de déroutement

INSTALLATION :

  • PLS après libération des voies aériennes.

SOINS – SURVEILLANCE :

  • Dégrafer les vêtements
  • Favoriser la ventilation
  • O2 à la bouteille 41/minute
  • Réchauffer avec couvertures
  • A la diète (ne jamais faire boire)
  • Surveiller le pouls et la tension
  • Surveiller la couleur du visage et des mains
  • Surveiller la dilatation des pupilles
  • Surveiller apparitions : collapsus – État de choc, arrêt cardio-respiratoire ou arrêt respiratoire.
  • Apprécier toutes les 5 minutes la profondeur du coma.

COMA DIABÉTIQUE:

À cause d’une mauvaise régulation, le malade diabétique se retrouve en hypoglycémie.

Malaises hypoglycémiques (manque de sucre) :

  • Agressif, irritable, pâle sueur, faim
  • Donner du sucre

Attention au risque d’évanouissement

COMA DIABÉTIQUE :

L’attitude logique est de donner du sucre à un diabétique qui en réclame en lui donnant à boire ou à manger et ceci avant la perte de connaissance. Un diabétique est une personne malade du pancréas qui ne sécrète plus l’insuline nécessaire à la baisse du taux de sucre dans le sang.

Si l’on risque un évanouissement hypoglycémique puis un coma diabétique, avoir la même attitude que précédemment, ne pas faire boire une fois dans le coma. Seul un médecin à bord pourrait pratiquer une injection de Glucagon, si le passager se trouve inconscient, car le risque d’un coma hypoglycémique peut-être mortel. L’insuline et le glucagon sont deux hormones fabriquées par le pancréas, régulant le taux de sucre dans le sang. Le coma diabétique survient chez une personne dont le diabète est mal équilibré.

En cas de coma diabétique, faire une injection de glucagon (par un médecin), mais jamais d’insuline, cela pourrait causer la mort du malade.

L’HYPERGLYCÉMIE :

Il s’agit d’un taux élevé de sucre dans le sang, qui correspond souvent à l’épisode de découverte du diabète, mais qui peut survenir aussi en cas d’excès de table, chez un diabétique traité, ou à la suite du mauvais suivi du traitement.

SYMPTÔMES :

  • Le patient dit avoir un diabète ;
  • Il présente une respiration ample et difficile ;
  • Son pouls est en général rapide ;
  • Son haleine à une discrète odeur d’acétone (pomme reinette).
  • Il a très soif et urine fréquemment.

Un coma est une perte de conscience prolongée avec maintien des fonctions vitales.

COMA TOXIQUES

Ces comas font suite à l’ingestion de substances médicamenteuses diverses : (somnifères, anxiolytiques…).

  • Identifier le ou les médicaments ingérés ;
  • Demander à l’entourage, chercher dans le sac…
  • Mêmes attitudes que pour le COMA avec complications
  • Déroutement, contact SAMU par radio
  • Surveiller les arrêts respiratoires : il peut y avoir des pauses respiratoires
  • Myosis – mydriase
  • Hypothermie  (désigne un état caractérisé par une température corporelle   anormalement basse.)
  • Hypotension  (L’hypotension est le terme médical désignant une pression artérielle inférieure à la normale).

ÉVANOUISSEMENT SYNCOPE

DÉFINITION :

Brève perte de connaissance, sans arrêt respiratoire, ni arrêt cardiaque, due à un manque d’oxygénation du cerveau.

SYMPTÔMES :  

  • Conscience abolie
  • Passager ne répondant pas aux questions
  • Passager inerte, pâle, les yeux hagards ou fermés
  • Pas de réaction aux pincements cutanés
  • Pouls rapide
  • Respiration efficace
  • Pas de cyanose

CIRCONSTANCES :

Mêmes causes accidentelles que pour les malaises, maladies de cœur, suite aux hémorragies, ou toute autre affection grave.

INSTALLATION :

  • Allonger la personne si elle reprend conscience.
  • Si elle ne reprend pas conscience : PLS

SOINS – SURVEILLANCE :

  • Inciter le passager à sortir de son évanouissement
  • L’appeler par son nom
  • Lui demander de serrer les mains
  • Lui tapoter le visage – L.V.A
  • Vérifier la présence du pouls
  • Vérifier la présence de la respiration – Mise en PLS
  • Surveiller pouls, tension, couleur visage et mains
  • Envisager une évacuation en fonction de la reprise de connaissance
  • Interroger après la reprise de connaissance, antécédents, médicaux, traitements en cours
  • Si la perte de connaissance se prolonge – coma – PLS

Une syncope est une perte de conscience brève, due à un manque d’oxygénation du cerveau.

Ces informations ne sauraient être garanties comme étant à jour et ne peuvent remplacer les cours de CFS théorique fournis par une école hôtesse de l’air / steward ou ceux disponibles en suivant ce lien.

 

École hôtesse de l'air

NOS ÉCOLES PARTENAIRES

Les commentaires sont fermés.

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité