jeudi 19 octobre 2017

Actu, Formations hôtesse de l'air — lundi 5 septembre, 2011 à 9:25 — 9 Commentaires

École hôtesse de l'air

NOS ÉCOLES PARTENAIRES

Visite médicale et séropositivité

Vous avez aimé cet article, offrez un café ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Visite médicale et séropositivité, un article de PNC Contact, hôtesse de l’air et steward

 

Voici le témoignage de PNC Seb qui pourra peut être aider certains d’entre vous.

La visite médicale d’aptitude aux fonctions de PNC (hôtesse de l’air et steward) est stressante en elle-même. Si à cela s’ajoute une « affection chronique évolutive » comme le virus du VIH, alors cette visite revêt un aspect encore plus  compliqué.

Comme tout le monde, j’aime la bataille mais lorsque celle-ci est ouverte, lorsqu’elle n’est pas perdue d’avance. Or, à la lecture du texte officiel régissant la visite médicale d’aptitude, le combat semblait perdu d’avance. Cependant, ayant pu lire sur le net que l’aptitude était possible par dérogation, j’ai pris mon courage à deux mains.

Tout d’abord, il convient de faire un point sur l’état d’avancement de la maladie avec votre médecin et d’ajouter que mon cas peut servir d’exemple mais ne définit en aucun cas la norme pour toutes les personnes séropositives qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure.

Background de mon infection.

Contaminé par le VIH en 2008, ce dernier a été détecté au moment dit de la primo-infection, c’est à dire lorsque vous venez d’être infecté, ce qui est une chance car de nombreuses personnes s’aperçoivent de leur sérologie longtemps après. Suivi tous les trois mois par un spécialiste et traité depuis le début, mon état de santé est excellent, je suis asymptomatique, mes analyses sanguines sont parfaites et ma charge virale oscille entre indétectable et un maximum de 40 copies.

Contact avec le CMAC.

Avec ces résultats encourageants depuis 3 ans, j’ai donc appelé un CEMPN afin de me renseigner sur le sujet. En effet, 380 euros (environs) est un investissement pour tout le monde et mieux vaut se préparer, donc je conseille à toutes les personnes qui peuvent avoir un doute de se renseigner avant d’engager toute démarche. J’ai immédiatement été renvoyé sur le Conseil médical de l’aéronautique civile (CMAC). Là, vous serez dirigé très rapidement vers un médecin qui vous posera des questions simples sur votre état de santé et les résultats de vos bilans sanguins (en particulier la charge virale et le taux de CD4), ainsi que votre traitement si vous en avez un.  Dans mon cas, le médecin qui m’a pris au téléphone a conclu notre conversation en me disant « foncez, allez passer votre visite médicale, n’ayez pas peur », ce qui, je dois l’avouer, vous motive.

Préparation du dossier médical.

Une fois votre décision de passer la visite médicale prise, vous devrez vous y présenter avec un dossier très complet si vous souhaitez que le processus soit rapide et surtout sans complications.

Pièces à mettre dans le dossier de demande de dérogation et que vous présenterez le jour de votre visite médicale (j’en ai mis un peu plus que demandés à la base) :

  •  l’original d’une attestation du spécialiste qui vous suit avec un point sur votre infection, sa détection, le suivi de votre traitement, l’observance, votre état de santé général et une phrase de conclusion dans laquelle il ou elle indiquera que vous êtes apte à exercer tout emploi ;
  •  l’ensemble de vos examens sanguins depuis un an, un an et demi (le médecin du CMAC m’avait dit les 4 derniers mais mieux vaut en mettre davantage, surtout si le résultat est toujours bon) avec bien entendu la charge virale ;
  • un dosage de vos antirétroviraux afin de montrer l’efficacité du traitement que vous suivez ;
  • vos ordonnances ;
  • les notices des médicaments que vous prenez.

Pour la préparation du dossier, j’ai par exemple classé les bilans sanguins par date du plus récent au plus ancien et chaque examen ou attestation était dans une pochette, le tout dans une grande pochette cartonnée.

La visite médicale.

Le jour de la visite médicale, je vous conseille d’en parler directement au médecin que vous verrez. Je n’ai pas attendu qu’il me demande par quelle MST j’avais été infecté (il vous est demandé dans le questionnaire médical papier si vous avez déjà été contaminé par une MST) puisque de toute façon je connaissais déjà le résultat de la visite médicale.

Malgré de bons résultats lors de la visite, je suis donc déclaré inapte par le médecin qui  en parle au médecin chef (pour information, je suis allé passer ma visite d’aptitude au CEMA d’Air France). Ce dernier décide alors de me rencontrer. Après un entretien avec le cadre infirmier qui m’a posé quelques questions d’ordre général, le médecin chef  m’a reçu et m’a interrogé, avec beaucoup de sérieux, de recul et de tact, sur ma maladie et mon infection. Rien de très agressif, bien au contraire. A mon grand soulagement, il m’indique qu’après plusieurs années où seuls les PNC en activité déclarant une séropositivité pouvaient faire l’objet de dérogations, cette dérogation a été élargie aux demandes d’aptitude initiales pour les futurs PNC.

Le dossier présenté était complet et le tout est parti pour le CMAC. Je ne sais rien cependant du déroulement concernant la décision. Je peux simplement vous dire qu’un rapport est fait par le médecin chef du CEMPN qui l’ajoute au dossier et j’imagine dans lequel il demande la dérogation. Le CMAC se réunit deux fois par mois, sauf au mois d’août, et la décision vous est ensuite envoyée par courrier directement à votre domicile.

 La décision du CMAC.

Personnellement, le médecin du CEMA d’Air France pensait que mon dossier ne serait sans doute pas étudié avant la rentrée car le CMAC reçoit de très nombreuses demandes de dérogation. Cependant, mon dossier aura finalement été étudié à la dernière séance du mois de juillet, le résultat me parvenant début août.

Lorsque vous recevez le courrier du CMAC, il est indiqué que vous avez obtenu une aptitude par dérogation, mais rien n’est indiqué, bien entendu, sur la raison pour laquelle vous avez été déclaré inapte lors de la visite médicale. La dérogation peut être assortie d’une limite de durée de validité. En effet, la validité de l’aptitude médicale est de 2 ans, cependant dans les cas de séropositivité, par exemple, il peut être demandé que des examens sanguins soient réalisés dans un CEMPN tous les 6 mois afin de la renouveler, puis cette période peut être portée à 1 an selon l’état de santé du candidat. Personnellement, étant bien suivi et en bonne santé, ma dérogation n’était assortie d’aucune obligation, elle semble donc valable 2 ans comme les autres.

Voilà donc un petit point très détaillé sur la façon de vous présenter à votre visite médicale d’aptitude lorsque vous êtes séropositif. Bien entendu, le résultat reflète mon cas particulier et mon témoignage n’a en aucun cas une portée générale. Au-delà même de l’affection qui me touche, je conseille à toute personne souhaitant passer sa visite médicale de connaître les limites d’aptitude et de préparer tout dossier qui pourrait permettre d’obtenir une dérogation.

Enfin, j’aimerais terminer ce billet en remerciant l’équipe du CEMA d’Air France car ces derniers ont été d’un grand professionnalisme et pour quelqu’un qui, comme moi, a du mal à parler de vive voix de sa maladie (l’anonymat du net permet de se livrer plus facilement qu’en réel), le contact avec le médecin chef s’est très bien passé, tout comme avec le cadre infirmier et le premier médecin qui m’avait ausculté à l’issue de la visite.

 

Vous avez aimé cet article, offrez un café a son auteur ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

École hôtesse de l'air

NOS ÉCOLES PARTENAIRES

9 Commentaires

  1. Brice dit :

    Bonjour

    J’ai eu a faire au CEMA Air France dans le cadre d’une demande de dérogation, et franchement le médecin chef , l ‘adjoint et le Cadre infirmier sont TOPISSIMMMMMMMMMME

  2. leomau75 dit :

    Mais il ne regarde pas la séropositivité lors de la prise de sang si ?

  3. louis75 dit :

    il regarde la seropositivite lors de la prise de sang ou non ?? cr je fais la formation et cest la visite qui me stresse le plus ??

  4. moi757 dit :

    coucou je voudrais savoir si il regarde la s+ lors des examen et comment ca ce passe

  5. daoudi dit :

    Bonjour, etant hemophile vous pensezcque c est bon??

  6. Didi dit :

    Bonjour,

    Regardent-ils la séropositivité lors de la prise de sang?
    J’attends votre réponse avec impatience.

  7. eric dit :

    bonjour mais le fait de voir que la visite médical a été obtenu par dérogation ne représente pas un frein , une barrière a l’embauche ? l’employeur peut etre retissent car se douter de l’infection ? car je souhaite actuellement vraiment effectuer la démarche

  8. L'équipe de rédaction de PNC Contact dit :

    Aucun problème car vous pouvez avoir des dérogations pour de multiples raisons…

Laisser un commentaire

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité