jeudi 19 octobre 2017

Interviews — mardi 23 février, 2010 à 10:01 — 6 Commentaires

Ecole hotesse de l'air

NOS ECOLES PARTENAIRES

Hôtesse de l’air sur A380

Vous avez aimé cet article, offrez un café ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Hôtesse de l’air sur A380, un article de PNC Contact, hôtesse de l’air et steward
A380 face

Air France Airbus A380 ©Air France

Interview de Céline P., hôtesse de l’air chez Air France.

J’ai la chance de faire partie des PNC qui ont reçu la formation sécurité pour voler sur le nouveau fleuron de la flotte d’Air France, l’Airbus A380-800.

Un énorme appareil révolutionnaire par sa forme et ses capacités techniques.

Équipé de réacteur Engine Alliance GP7270, il a une vitesse moyenne au décollage de 262km/h pour une masse de 560 tonnes. Les moteurs développent une poussée de 70 000 livres soit +/- 30 tonnes chacun. Ses réservoirs de carburant emportent 310 000 litres de kérosène, ce qui lui permet de couvrir des distances allant jusqu’à 15 000 km (en transportant le nombre de passagers maximum qui est 853). Malgré sa masse importante, la distance de décollage reste courte avec seulement 2 700m, son plafond, l’altitude maximum de vol, est de 43 100 pieds soit environ 13 000 mètres.

Quant à ses mensurations, le bel oiseau est plus large que long avec 72,2m de long pour une envergure de 79,5m. A titre de comparaison, le Boeing 777-300 mesure 73,9m de long pour une envergure de 64,8m. Pour la petite histoire, l’empennage horizontal (la queue de l’avion) correspond à peu de chose près à l’envergure d’un A318 et la distance entre les réacteurs 2 et 3 couvre la voilure d’un A320. Autant dire que lorsqu’on est à coté de lui on se sent minuscule !

Air France a choisi d’exploiter une version à 538 passagers contre un certificat de navigabilité de 853 passagers maximum. Ils sont répartis en 3 classes. La Première située au pont principal qui compte 9 sièges, la classe Affaires comptant 80 sièges au pont supérieur et la classe Voyageur comptant 346 au pont principal et 106 sièges au pont supérieur.

cabine a380

Cabine Airbus A380 ©PNC Contact

Quant à l’équipage, nous sommes 22 PNC dont 1 Chef de Cabine Principal, 3 Chefs de Cabine et 2 PNT (pilotes).

Je parlais de révolution en terme techniques, mais il n’y a pas que sur cet aspect que l’A380 est révolutionnaire. La cabine elle-même a bénéficié de la réflexion entre les navigants et EADS. Pour les hôtesses et les stewards il y a le coin « infirmerie » équipé d’une civière dépliable entourée de tout le matériel nécessaire pour soigner un passager malade ou blessé (défibrillateur, bouteilles d’oxygène…). La manipulation des portes est aussi révolutionnaire car tout est électrique, fini de se casser le dos pour les ouvrir et les fermer.

Dans cet appareil tout est optimisé pour le confort des passagers comme celui des hôtesses et stewards, une magnifique finition, des revêtements de cloisons aux couleurs apaisantes et dans les galleys un revêtement de sol réellement antidérapant, des rideaux roulants pour cacher les containers pendant les phases d’embarquement et de débarquement, des systèmes d’évacuation à dépression (comme les toilettes) pour les liquides divers dans les galleys, des dérouleurs de papier absorbant (une vrai révolution, fini de gaspiller les serviettes en papier pour nettoyer).

Cabine Airbus A380 ©PNC Contact

Un système de chauffage au sol au niveau des issues pour éviter que les passagers des 1ers rangs aient froid, une cabine pour se changer pour nos passagers Première et enfin un système de divertissement en vol sophistiqué avec près de 100 films proposés. Un « t’chat room » permet de discuter d’un siège à l’autre et, le must, la fonction téléchargement qui permet avec une simple clé USB de profiter chez soi d’un large choix de fichiers téléchargeables tels que livres audio, coloriage pour les plus jeunes, guides audio…

detente a380

Cabine Airbus A380 ©PNC Contact

Il y a bien d’autres choses à découvrir sur cet appareil tel que la mezzanine qui diffuse en boucle au pont supérieur sur 3 écrans des images de musées du monde entier (programme qui évoluera tous les 2 mois), les images des différentes caméras embarquées comme celle de la dérive qui offrent une vue époustouflante du ciel et de l’avion lui-même.
Il y a aussi le « mood lighting » qui est la lumière d’ambiance disposant de plusieurs éclairages possibles. Cela procure une lumière très apaisantes avec des couleurs allant du bleu au vert en passant par les tons orangés et violet, le tout est séquencé, c’est un peu spécial quand on le découvre pour la 1ère fois mais finalement plutôt agréable.

escalier A380

Cabine Airbus A380 ©PNC Contact

Le plus surprenant en fin de compte c’est la sensation au décollage, si léger, il ne s’arrache pas du sol, il s’élève… Et en croisière il est incroyablement silencieux, si silencieux même que dans les galleys on s’aperçoit à quel point les moteurs des réfrigérateurs sont terriblement bruyants ! Que dire de plus sur cet appareil ?

Une impression globale de confort, de calme et de sécurité.

Personnellement, j’adore faire mon « petit tour » dans l’ensemble de la cabine. Je monte par le grand escalier de l’avant, je traverse la cabine Affaires puis Voyageurs, je descends l’escalier en colimaçon de l’arrière et je traverse la cabine Voyageurs puis la Première et je termine en montant les quelques marches qui mènent au poste de pilotage dans lequel je m’attarde toujours car il est très impressionnant, spacieux, moderne avec ses claviers d’ordinateurs intégrés aux tablettes devant les pilotes, viseur à hauteur des yeux pour la trajectoire et l’horizon artificielle.

J’ai volé 2 fois dessus, je dois repartir prochainement sur le bel oiseau et je me sens privilégiée de faire partie des premiers PNC à voler sur L’A380 aux couleurs d’Air France. C’est toujours avec plaisir que je monte à bord et avec un petit pincement au cœur que je le quitte.

Vous avez aimé cet article, offrez un café a son auteur ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Ecole hotesse de l'air

NOS ECOLES PARTENAIRES

6 Commentaires

  1. Alain dit :

    Bonjour….

    J’ai fait deux  » aller-retour  » Paris – Londres – Paris…

    Un le 26 Juin F-HPJC et l’autre le 30 Juillet F-HPJB. Quand on aime !!!

    Une de mes tantes vient de faire un Paris – Johannesbourg – Paris.

    F-HPJC du 10 Novembre et F-HPJD du 22 Novembre.

    Une même constatation : Qu’est ce qui fait froid en cabine !!! Pourquoi ???

    On le signale aux PNC… mais…

    Alain.

  2. Fred dit :

    Compo PEQ sur 380 chez EK ;
    1 CCP
    3 CC
    3 a 4 HST/STW en P depend si vol ULR
    8 en J
    8 en Y
    1 a 2 Cabin Service Attendant en charge de la preparation du Spa en 1ere Classe

  3. chablis dit :

    Un salut, a vous tous, pour votre courage et votre bon vouloir.
    Je saluerais, particulièrement une Amie, de son prénom Aurélie;
    qui est sur le trafic paris / johannesburg sur A 380.

    Simplement le porte parole d’anciens amis.

    Pierre

  4. Françoise D dit :

    merci mille fois pour cette talentueuse description qui donne envie de partir bien vite !

  5. Lissilaa dit :

    Bonjour Céline j’apprécie ta description faite pour l’

  6. Lissilaa dit :

    Bonjour Céline j’apprécie ta description concernant le Boeing c mon rêve d’intégrer ce milieu mais je souhaiterais parler a une hôtesse de l’air ou entrer en relation pour lui poser quelque question au sujet d’une enquête sur ce métier sa reste complètement anonyme j’ai essayé sur terrain c’est difficile de les trouver je vous remercie d’avance.

Laisser un commentaire

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité